La justice ordonne à Amazon France de ne plus livrer de smartphones, livres, jeux vidéo ou jouets

Le tribunal judiciaire de Nanterre a indiqué, le 14 avril dernier, qu'Amazon France doit restreindre ses activités aux seules « marchandises essentielles », du moins le temps que soit établie une évaluation des risques vis-à-vis du coronavirus (Covid-19)...

Le tribunal judiciaire de Nanterre a indiqué, le 14 avril dernier, qu'Amazon France doit restreindre ses activités aux seules « marchandises essentielles », du moins le temps que soit établie une évaluation des risques vis-à-vis du coronavirus (Covid-19) pour les employés du groupe travaillant dans les entrepôts de l’entreprise américaine. Pour parvenir à cette conclusion, le tribunal a considéré qu’Amazon a « de façon évidente méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé de ses salariés » selon un extrait du jugement reproduit par l’AFP. Dans le cas contraire, l’entreprise américaine s’expose à une sanction d’un million d’euros par jour de retard et par infraction constatée.

Lire la suite