RAPPORT CNIL : UNE BOUSSOLE DES DONNÉES SOUS COVID-19

Ce mardi 18 mai 2021, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) vient de publier son quarante-et-unième rapport annuel avec en toile de fond la crise de la covid-19. Outre les indispensables chiffres clés, ce rapport revient sur une « année 2020 [qui] aura bouleversé le lien que nous entretenons avec les données personnelles » comme le rappelle à juste titre Marie-Laure Denis, présidente de la CNIL.

La crise sanitaire a notamment eu pour effet :

  • de placer les enjeux de protection des libertés et des données personnelles au cœur des débats publics ;

  • de marquer un tournant à propos des cookies et des traceurs numériques avec des lignes directrices renforcées pour la protection des internautes ;

  • de susciter l’attention sur le transfert des données vers les États-Unis avec l’invalidation du Privacy Shield, questionnant ainsi la souveraineté numérique ;

  • de favoriser une meilleure diplomatie de la donnée, en particulier avec le premier recours au mécanisme de résolution des différents par le CEPD et la gestion de la protection des données face au Brexit.

Ainsi que le résume Louis Dutheillet de Lamothe, secrétaire général de la CNIL, « l’effectivité des droits des personnes restera la boussole de l’action de la CNIL ».

C’est pourquoi en 2021, encore plus qu’en 2020, l’association DATA RING continuera d’œuvrer à la défense des libertés publiques fondamentales et aux cultures numériques, comme le démontre le lancement de la première édition du « Prix de la donnée by Data Ring ».

L’Équipe DATA RING