Max Schrems dépose une plainte contre Apple devant les autorités espagnoles et allemandes pour utilisation des données personnelles des utilisateurs d’iPhone, sans leur consentement

Par l’intermédiaire de son association NOYB, Max Schrems s’attaque à l’« IDFA » d’Apple «Identifier for Advertisers », à savoir un code de chiffres et de caractères stocké sur le terminal utilisateur).

Chaque iPhone fonctionne sur le système d’exploitation iOS, et par défaut, celui-ci génère un IDFA unique pour chaque iPhone, permettant à Apple et à des tiers (notamment, les fournisseurs d’application et les annonceurs) de suivre le comportement des utilisateurs et de proposer de la publicité personnalisée. 

L’association NOYB considère que ce suivi est strictement encadré par la Directive 2002/58/CE « e-Privacy », il nécessite un consentement éclairé, dépourvu d’ambiguïté. Apple a indiqué sa volonté de modifier ledit système afin de restreindre l’utilisation de l’IDFA pour les tiers, mais aucune modification ne semble prévue s’agissant de sa propre utilisation. Pour l’association NOYB, l’IDFA ne devrait pas seulement être limité, mais également supprimé de manière permanente.

https://noyb.eu/en/noyb-files-complaints-against-apples-tracking-code-idfa